Tout savoir sur la résiliation d’une assurance moto

Vous venez d’acheter une nouvelle moto et souhaitez changer d’assurance par la même occasion. Comment s’y prendre pour résilier ? Est-il judicieux de se tourner vers un nouvel organisme pour sa moto ? Bien que les tâches administratives soient relativement longues et lourdes, résilier une assurance moto est bien plus simple à effectuer que l’on pourrait penser. À noter également que l’assureur peut aussi mettre fin à un contrat.

Résiliation de l’assurance par l’assuré

Chaque année, votre contrat d’assurance est reconduit automatiquement. Cependant, vous avez le choix de le résilier à l’échéance sans aucune justification. Cette résiliation doit s’effectuer dans les règles de l’art et être suivie d’une lettre recommandée en accusé de réception au moins deux mois avant la date d’échéance. Ce préavis a été mis en place pour éviter une résiliation en dernière minute.

Bien évidemment, il y a des moments où la résiliation est nécessaire et ne peut pas être prévue deux mois avant. C’est notamment le cas si vous achetez un véhicule neuf, suivi des équipements reçus depuis un magasin de moto en ligne ou non. Dans ce cas, votre ancien véhicule n’a plus besoin d’une assurance puisque vous ne l’utiliserez plus. De ce fait, vous avez la possibilité d’envoyer une lettre recommandée avec AR. Cette démarche vous permettra d’avoir une résiliation de contrat sous dix jours.

En cas de changement d’assurance, sachez que certains organismes prennent à leur charge les coûts liés à la résiliation. Vous bénéficierez ainsi d’une nouvelle assurance moto au meilleur prix.

assurance-moto

Résiliation de l’assurance par l’assureur

Bien que l’assuré jouisse de la possibilité de pouvoir résilier son contrat d’assurance à tout moment (avec ou sans indemnités), il est aussi vrai qu’un assureur puisse rompre le contrat qui lie l’assuré à lui. En effet, plusieurs cas de figure lui permettent d’effectuer cette manipulation. La première (et la plus courante) est la résiliation à l’échéance annuelle. Il peut, comme l’assuré, mettre fin au contrat sans justification. Une lettre recommandée avec AR vous est ainsi envoyée pour vous prévenir.

Les autres cas de figures sont les suivants :

  • non-paiement à la cotisation,
  • fausse déclaration ou omission,
  • aggravation du risque,
  • après un sinistre.

Dans ces cas présents, l’assureur peut arrêter le contrat et prévenir par lettre recommandé AR que l’assuré n’aura plus aucune couverture pour sa moto. Souvent, la fin du contrat est prévue 10 jours après. Pour la résiliation après un sinistre, il est important que cette notion soit précisée dans le contrat. Sans cette mention, l’assureur ne pourra pas résilier l’assurance moto de l’assuré.

Toutes ces notions sont à prendre en compte que cela soit pour les contrats en tiers ou en tout risque. Pour de plus amples informations, nous vous conseillons de lire attentivement les termes de votre contrat avec votre assurance.

A propos de suroto.org