Refus d’assurance auto : l’ultime recours !

refus-assuranceAlcoolémie, accidents récurrents, incidents de paiement, voilà bien autant de raisons susceptibles d’amener l’assureur à refuser d’assurer son client, pire encore, l’assuré pourra faire face à un refus identique de la part d’autres assureurs, si tel est le cas, il n’en demeure pas moins qu’une solution ultime : Le Bureau Central de Tarification.

Mission du Bureau Central de Tarification :

Le BCT a pour objectif d’aider les conducteurs à trouver une assurance auto obligatoire « responsabilité civile » après plusieurs refus de la part des compagnies d’assurance.

Il faut d’abord trouver l’assureur qui puisse proposer le tarif le moins défavorable  pour couvrir l’assuré en question, si la compagnie d’assurance campe sur sa position, l’assuré peut formuler une demande de proposition d’assurance au BCT.

Etape à suivre : les obligations de la compagnie d’assurance

L’assuré doit le savoir, l’assureur est impérativement tenu de fournir à l’assuré le tarif de référence correspondant au risque qui lui est proposé,  de son côté, l’assuré ne doit pas cesser de relancer en vue d’obtenir ce précieux tarif de référence, indispensable à l’étude de ce type de dossier.

Au cas où l’assureur ne donnerait pas signe de vie dans un délai de 15 jours, l’assuré aura alors la possibilité de s’adresser directement au Bureau Central de Tarification, par lettre recommandée avec avis de réception, munie de l’exemplaire de la proposition d’assurance conservé par l’assuré, de l’avis postal de réception signé par l’assureur ainsi que d’un relevé d’information d’éventuels anciens assureurs.

Le calcul des cotisations :

En règle générale, c’est le tarif de référence communiqué par l’assureur qui reste le facteur déterminant dans le calcul du montant de la prime en échange de laquelle la compagnie d’assurance est obligée d’assurer le conducteur pour une durée qui s’étale sur une année. La garantie est de mise dès lors que l’assuré l’accepte, autrement dit le jour où le contrat est signé, le client doit ensuite procéder au règlement de la cotisation.

De nouveaux acteurs sur le marché :

Ces dernières années, de nouvelles assurances spécialisées dans les risques aggravés sont apparues,  un simple clic sur le net s’avère d’un précieux intérêt pour trouver ces compagnies  proposant moyennant une prime plus élevée une solution adaptée à la situation de ces conducteurs en difficulté.

 

A propos de suroto.org