L’assurance professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

Toute activité professionnelle engendre des risques liés à cette activité, il est désormais possible de protéger les bien des entrepreneurs ou ceux des tiers qui peuvent être des employés ou des salariés. Avant de souscrire à une assurance, il est impératif de déterminer le niveau de couverture souhaité par la personne qui souscrit à ce type d’assurance. Il existe donc deux types d’assurance professionnelle ; l’assurance professionnelle BTP et une assurance professionnelle pour artisans, la première requiert un niveau de couverture plus élevé que celle destinée aux artisans.

La détermination des risques :

assurance professionnelle

Il faut évaluer les risques que comporte l’activité en question. L’assureur doit s’appuyer sur le document unique (DU) qui sert comme document de base pour effectuer cette évaluation des risques. Il est sous la forme d’un inventaire et un classement des risques auxquels est soumise chaque unité de travail à titre d’exemple, on peut citer les incendies, les actes de vandalisme, les risques liés à l’environnement, aux matériaux utilisés… son usage est obligatoire pour les entreprises qui emploient un groupe de personne, soit plus d’une personne.

Une fois les risques déterminés, il faut les renseigner dans les formulaires soumis par la compagnie d’assurance. C’est à partir de ces informations que l’assureur va établir le montant des primes. Ce calcul de la somme va prendre en compte des éléments statistiques et commerciaux comme par exemple les probabilités que le risque se concrétise, le nombre d’accidents survécus par an, le coût des sinistres… quant aux offres commerciales, elles varient selon l’assureur.

Le montant des cotisations ne doit pas constituer le critère unique pour choisir son offre, mais votre analyse doit également porter sur le montant des franchises qui sont à la charge de l’assuré en cas de dommages et d’exclusions.

A propos de suroto.org