Alcoolémie : sanctions et conséquences sur l’assurance auto

La loi définit un taux d’alcool dans le sang à ne pas dépasser définitif à 0.5 grammes par litres soit en équivalent 0.252 milligrammes par litre d’air expiré. Il y a eu une installation d’une nouvelle loi le premier juillet 2015 qui a définit un taux d’alcoolémie légal à 0.2 grammes par litre de sang, et ce pour les jeunes conducteurs.

Quelles conséquences ?

Il existe des sanctions qui sont prévues par le code de la route pour les conducteurs ayant une alcoolémie positive : une amende de 135 euros avec un retrait de 6 points et éventuellement un retrait du permis de conduire.

En effet, la prise d’alcool est dangereuse pour la santé et a des effets négatifs sur le comportement au volant. Il est donc vivement recommandé de ne pas dépasser boire plus d’un verre avant de conduire et de ne pas dépasser le taux d’alcool autorisé puisque le risque d’occurrence d’un accident augmente d’une façon remarquable.

 alcoolémie

En outre, un taux d’alcool supérieur ou égal à 0.5 grammes par litres de sang et en même temps ne dépassant pas 0.79 grammes par litre constitue une contravention de 4ème classe. Néanmoins, lors d’un contrôle ou d’un dépistage dont le taux d’alcool est compris entre 0.25 mg et 0.39 mg dans l’air expiré, la même règle est appliquée dans ce cas. En plus des sanctions prévues par la loi, vous risquez de faire face à une assurance auto résilié pour alcoolémie, afin de trouver un nouveau contrat d’assurance auto, vous pouvez faire appel à assurance-alcoolemie.fr.

Quant aux sanctions prévues pour une alcoolémie au volant, elles sont prévues comme suit :

  • Une extraction de 6 points sur le permis de conduire
  • Une amende forfaitaire de 135 euros
  • Une amende minorée de 90 euros
  • Une amende majorée de 375 euros
  • Une amende maximale de 750 euros
  • En plus d’une suspension du permis de conduire qui peut être prononcée pour une durée maximale prévue de 3 ans.

A propos de suroto.org